MARNAC, Village en Périgord

L’étape à ne pas manquer…

05-Fêtes et traditions

Fête de la souveraineté du Peuple

fetes.jpg

(Archives de la Dordogne) « Commune de Marnac, canton de St Cyprien. Département de la Dordogne »

Procès-verbal de la fête de la souveraineté du Peuple célébrée le 30 ventôse An VI de la République.

Aujourd’hui trente ventôse an six, en exécution de la loi du 13 pluviôse dernier et de l’arrêté du Directoire du 28 du même, portant que la fête de la souveraineté du peuple sera célébrée dans toutes les communes de la République, en vertu de l’article 3 du dit arrêté, l’agent municipal de Marnac a choisi pour représenter le peuple dans la cérémonie les citoyens Creyssensac, Lasfille, Boisse, Passerieu, Margimel, Jeanot, Nicolas, Bias, une enceinte ayant été formée dans la place publique de la commune, un autel de la Patrie a été élevé sous l’arbre de la liberté, il a été entouré de verdure et surmonté du drapeau tricolore, le livre de la Constitution placé sur le dit autel ; à neuf heures du matin du jour dit, les vieillards susnommés se sont réunis à la maison commune avec Passerieu, Creyssensac, Serre, Crayssensat, jeunes gens de la commune choisis par les vieillards, l’agent municipal et l’adjoint et le peuple ; de là tous se sont rendus au lieu fixé pour la cérémonie. Les vieillards marchaient les premiers portant à la main une baguette blanche ; venaient ensuite les jeunes gens portant chacun un écriteau où l’on lisait sur le premier l’article 17 des droits de l’homme et du citoyen ; sur le second l’article 2 du Code Constitutionnel ; sur le troisème l’article 19 des droits de l’homme et du citoyen ; sur le quatrième l’article 376 de la Constitution ; après eux marchoient l’agent et l’adjoint municipal ornés de leur costume, et ensuite le peuple. Le cortège arrivé dans l’enceinte, les jeunes gens ont planté des deux côtés de l’autel leurs écriteaux, les vieillards se sont rangés en demi-cercle devant lui, après eux les officiers municipaux. La cérémonie a commencé par les hymnes patriotiques, les vieillards se sont réunis au milieu de l’enceinte, et réunissant leurs baguettes ils en ont formé un faisceau qu’ils ont lié avec un ruban tricolore. François Boisse, l’un des vieillards, est monté sur les degrés de l’autel de la Patrie et a adressé aux magistrats les phrases portées dans ledit arrêté et l’agent municipal a répondu par celles portées, audit et aussitôt après, il a fait lecture des proclamations du Directoire du 28 pluviôse et 9 ventôse dernier, ainsi que du contenu du message dudit, du 13 ventôse ordonné par la loi du 15 du même ; la cérémonie a été terminée par des chants patriotiques et le cortège s’est rendu ensuite à la maison commune, les jeunes gens portant le faisceau et le livre de la Constitution marchoient devant les magistrats qu’ont suivi les vieillards. L’après-midi il y a eu des danses publiques accompagnées de chants patriotiques, de quoi il a été dressé le présent procès-verbal par moi soussigné.

Le 30 ventôse An 6 de la République Française,

Jean Passerieu, agent mp. de Marnac.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Bahias de Huatulco |
TOUT SUR LE MAROC DONT LA F... |
internationalgeneration |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyages et mystères
| Somewhere in Quebec...
| LES CM2 DANS LE 74